Emprunter à taux fixe ou taux variable, quelle est la différence ?

Malgré la présence des taux fixes bas, beaucoup de gens choisissent un crédit immobilier à taux variable.

Posté par Lara le 10 décembre 2018

Malgré la présence des taux fixes bas, beaucoup de gens choisissent un crédit immobilier à taux variable. Environ 30 % de la clientèle des institutions financières optent pour cette formule depuis l’année dernière. Et d’après un site de comparaison en termes de crédit hypothécaire, de plus en plus les gens s’orientent vers des prêts à taux adaptable.

Évolution des taux au fil des temps

Les clients qui choisissent le prêt logement à taux fixe savent très bien le montant qu’ils doivent rembourser mensuellement ou tous les trois mois pendant un délai déterminé. Par contre, ceux qui ont décidé de choisir un taux variable n’auront pas une sûreté sur la première année de remboursement. Après, le taux peut baisser ou augmenter et peut être adapté chaque année tous les trois ou cinq ans en fonction de l’offre privilégiée.

Une baisse considérable du niveau général de taux d’intérêt est remarquée durant les dernières années, pour cela, beaucoup d’emprunteurs optent pour un taux fixe. Dans ce cas, les emprunteurs pour prêt hypothécaire bénéficient d’un taux bas pour toute la durée de crédit. Mais à présent, les choses changent et les chiffres de l’Union professionnelle de crédit affichent un intérêt croissant. Cela signifie logiquement qu’un taux variable est plus avantageux. Il faut par ailleurs expliqué que si le taux est très bas alors que les clients profitent de ce tarif durant 20 ans, la Banque aura du mal à gérer l’attraction de ses épargnes. Là, nous comprenons tous pourquoi le taux fixe est souvent élevé.

En quoi diffère un taux fixe à celui variable ?

Choisir un crédit à taux variable génère immédiatement un avantage concret. Il constitue une réserve si le taux augmente dans l’avenir. Toutefois, quelle que soit l’évolution des taux, les taux variables de crédit immobilier ne pourront jamais s’élever jusqu’au double de leur niveau actuel. Par exemple, si vous finalisez une simulation de prêt hypothécaire en Belgique avec un taux de 1,70 %, vous n’allez jamais voir un chiffre grimper au-delà de 3,40 %.

Un taux fixe est un taux décidé au début de la demande et reste le même pendant tout le délai de crédit immobilier. Chaque mois, le montant de remboursement ne change pas. Il est avantageux au cas où vous tombez sur des offres durant les périodes de baisse de taux d’intérêt. Quant au taux variable, il est plus prisé. Avec cette formule, le taux varie en fonction de la hausse ou de la baisse des intérêts. Il est parfois plus bas que le taux fixe, mais les clients risquent de payer des mensualités considérables en cas d’augmentation d’intérêt pour crédit hypothécaire.